PERFORMANCE DES FONDS

DIGITAL STARS EUROPE

Date de lancement : 13/11/98

DIGITAL STARS EUROPE EX UK

Date de lancement : 30/06/06

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Date de lancement : 16/12/16

DIGITAL STARS US EQUITIES

Date de lancement : 16/10/17

DIGITAL STARS EUROZONE

Date de lancement : 01/10/18
 

DIGITAL STARS EUROPE

Rapport pour le mois de février 2021Le mois de février a encore été favorable aux investisseurs actions (MSCI Europe NR +2.5%) et une nouvelle phase de surperformance des composantes value et cycliques a pu être en parallèle observée, en particulier sur les petites et moyennes valeurs. Le style Value progresse en effet de +8.3% sur le mois en Europe selon nos mesures. La puissante rotation des styles initiée au début de l’automne dernier reste donc en place. Elle est clairement favorisée par des pressions reflationnistes que les taux longs ont fini par intégrer, ainsi que par la promesse d’une reprise économique puissante en raison de nombreux effets de base favorables et de l’épargne que les ménages auront constitué pendant la crise sanitaire. La reconnaissance de la valeur de la classe d’actifs actions est donc en marche et pourrait se poursuivre dans les prochains mois. Les primes de risque des marchés européens restent toujours au-dessus de leurs moyennes historiques, et une revalorisation plus profonde des actions reste encore un scenario envisageable à moyen/long terme, même si nous approchons en Europe de la résistance des plus hauts de 2020. Les fonds Digital poursuivent leur progression en février et surperforment de nouveau leurs indices de référence. Le début du mois a été particulièrement positif. Les fonds ont alors bénéficié d’une tendance toujours très forte sur les valeurs du digital, grandes gagnantes de la crise sanitaire, et d’annonces de résultats dépassant les attentes sur de nombreux titres (Sinch, Kindred, Evolution Gaming…). La deuxième partie du mois a vu des prises de profits sur les valeurs « croissance », impactées par la hausse des taux. Le secteur des énergies renouvelables a souffert. Cet effet négatif a été en partie compensé par la bonne tenue de nos financières, de loin le meilleur secteur sur l’ensemble du mois. L’exposition des fonds à la fois aux titres en redressement, mais également aux titres à croissance forte qui sont à l’autre extrémité du marché, et la sous-exposition aux valeurs qualité / taux bas qui sont une alternative à l’obligataire, correspondaient à un profil très adapté à ce mois de février. La performance mensuelle de Digital Stars Europe Acc est de +3.7%, contre +2.5% pour le MSCI Europe NR.  

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 700 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant au Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE EX-UK

Rapport pour le mois de février 2021Le mois de février a encore été favorable aux investisseurs actions (MSCI Europe NR +2.5%) et une nouvelle phase de surperformance des composantes value et cycliques a pu être en parallèle observée, en particulier sur les petites et moyennes valeurs. Le style Value progresse en effet de +8.3% sur le mois en Europe selon nos mesures. La puissante rotation des styles initiée au début de l’automne dernier reste donc en place. Elle est clairement favorisée par des pressions reflationnistes que les taux longs ont fini par intégrer, ainsi que par la promesse d’une reprise économique puissante en raison de nombreux effets de base favorables et de l’épargne que les ménages auront constitué pendant la crise sanitaire. La reconnaissance de la valeur de la classe d’actifs actions est donc en marche et pourrait se poursuivre dans les prochains mois. Les primes de risque des marchés européens restent toujours au-dessus de leurs moyennes historiques, et une revalorisation plus profonde des actions reste encore un scenario envisageable à moyen/long terme, même si nous approchons en Europe de la résistance des plus hauts de 2020. Les fonds Digital poursuivent leur progression en février et surperforment de nouveau leurs indices de référence. Le début du mois a été particulièrement positif. Les fonds ont alors bénéficié d’une tendance toujours très forte sur les valeurs du digital, grandes gagnantes de la crise sanitaire, et d’annonces de résultats dépassant les attentes sur de nombreux titres (Sinch, Kindred, Evolution Gaming…). La deuxième partie du mois a vu des prises de profits sur les valeurs « croissance », impactées par la hausse des taux. Le secteur des énergies renouvelables a souffert. Cet effet négatif a été en partie compensé par la bonne tenue de nos financières, de loin le meilleur secteur sur l’ensemble du mois. L’exposition des fonds à la fois aux titres en redressement, mais également aux titres à croissance forte qui sont à l’autre extrémité du marché, et la sous-exposition aux valeurs qualité / taux bas qui sont une alternative à l’obligataire, correspondaient à un profil très adapté à ce mois de février. Digital Stars Europe Ex-UK Acc termine février à +4.4% contre +2.2% pour le MSCI Europe ex UK NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens (hors Royaume-Uni) dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 300 valeurs de l'Union Européenne (excluant le Royaume-Uni), la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant à l'Euro Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Rapport pour le mois de février 2021
Le mois de février a encore été favorable aux investisseurs actions (MSCI Europe NR +2.5%) et une nouvelle phase de surperformance des composantes value et cycliques a pu être en parallèle observée, en particulier sur les petites et moyennes valeurs. Le style Value progresse en effet de +8.3% sur le mois en Europe selon nos mesures. La puissante rotation des styles initiée au début de l’automne dernier reste donc en place. Elle est clairement favorisée par des pressions reflationnistes que les taux longs ont fini par intégrer, ainsi que par la promesse d’une reprise économique puissante en raison de nombreux effets de base favorables et de l’épargne que les ménages auront constitué pendant la crise sanitaire. La reconnaissance de la valeur de la classe d’actifs actions est donc en marche et pourrait se poursuivre dans les prochains mois. Les primes de risque des marchés européens restent toujours au-dessus de leurs moyennes historiques, et une revalorisation plus profonde des actions reste encore un scenario envisageable à moyen/long terme, même si nous approchons en Europe de la résistance des plus hauts de 2020. Digital Stars Europe Smaller Companies Acc a progressé de +3.7% en février, en ligne avec le MSCI Europe Small Cap NR (+3.9%). La technologie s’est démarquée (QT Group, SeSa, Crayon), surtout en début de mois, ainsi que les valeurs britanniques des médias (Reach) et de l’industrie (Morgan Sindall, Royal Mail, John Menzies). La thématique des énergies renouvelables a pesé à la baisse sur le fonds, que ce soit à travers les biocarburants (VERBIO), les utilities (Encavis, Scatec, Falck Renewables) ou l’industrie (Alfen, Eolus Vind), au point de pousser certains de ces titres vers la sortie.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens des petites capitalisations en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur les petites et moyennes capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 500 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 50 millions d'euros et ne dépasse pas la plus grande capitalisation de l'indice MSCI Europe Small Cap.

DIGITAL STARS US EQUITIES

Rapport pour le mois de février 2021Le mois de février a encore été favorable aux investisseurs actions (le S&P 500 NR affiche +2.7%) et une nouvelle phase de surperformance des composantes value et cycliques a pu être en parallèle observée. Le style Value progresse en effet de +5.9% sur le mois aux États-Unis (S&P 500 Value NR). La puissante rotation des styles initiée au début de l’automne dernier reste donc en place. Elle est clairement favorisée par des pressions reflationnistes que les taux longs ont fini par intégrer, ainsi que par la promesse d’une reprise économique puissante en raison de nombreux effets de base favorables et de l’épargne que les ménages auront constitué pendant la crise sanitaire. La reconnaissance de la valeur de la classe d’actifs actions continue et pourrait se poursuivre dans les prochains mois. La prime de risque du marché américain reste toujours au-dessus de sa moyenne historique, et une revalorisation plus profonde des actions reste encore un scenario envisageable à moyen/long terme. Aidé par la forte tendance sur les mid/small caps, notamment sur les valeurs les plus value et cycliques, Digital Stars US Equities Acc USD a terminé en forte hausse ce mois-ci, et affiche une performance de +11.8%, battant nettement le S&P 500 NR à +2.7%, et le Russell 2000 NR à +6.2%. Le fonds n’était pas présent dans l’énergie, secteur le plus performant (+22%) sur le marché US, ce mois-ci. Mais d’autres secteurs ont largement compensé ce manque-à-gagner : la finance (Silvergate Capital, Live Oak Bank, Affiliated Managers Group), l’industrie (Atkore, Generac, Deere & Co), et surtout la technologie (Digital Turbine, Agilysys, Amkor Technology).

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés américains dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 2 700 valeurs du marché américain, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.

DIGITAL STARS EUROZONE

Rapport pour le mois de février 2021Le mois de février a encore été favorable aux investisseurs actions (MSCI Europe NR +2.5%) et une nouvelle phase de surperformance des composantes value et cycliques a pu être en parallèle observée, en particulier sur les petites et moyennes valeurs. Le style Value progresse en effet de +8.3% sur le mois en Europe selon nos mesures. La puissante rotation des styles initiée au début de l’automne dernier reste donc en place. Elle est clairement favorisée par des pressions reflationnistes que les taux longs ont fini par intégrer, ainsi que par la promesse d’une reprise économique puissante en raison de nombreux effets de base favorables et de l’épargne que les ménages auront constitué pendant la crise sanitaire. La reconnaissance de la valeur de la classe d’actifs actions est donc en marche et pourrait se poursuivre dans les prochains mois. Les primes de risque des marchés européens restent toujours au-dessus de leurs moyennes historiques, et une revalorisation plus profonde des actions reste encore un scenario envisageable à moyen/long terme, même si nous approchons en Europe de la résistance des plus hauts de 2020. Le début du mois a été particulièrement positif. Les fonds ont alors bénéficié d’une tendance toujours très forte sur les valeurs du digital (Qt Group, SeSa), grandes gagnantes de la crise sanitaire. La deuxième partie du mois a vu des prises de profits sur les valeurs « croissance », impactées par la hausse des taux. Le secteur des énergies renouvelables a souffert. Cet effet négatif a été en partie compensé par la bonne tenue de nos financières, de loin le meilleur secteur sur l’ensemble du mois. L’exposition des fonds à la fois aux titres en redressement, mais également aux titres à croissance forte qui sont à l’autre extrémité du marché, et la sous-exposition aux valeurs qualité / taux bas qui sont une alternative à l’obligataire, correspondaient à un profil très adapté à ce mois de février. Digital Stars Eurozone Acc a réalisé +3.3% en février, en ligne avec le MSCI EMU NR à +3.5%.  

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés de l'Eurozone dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend les valeurs du marché Eurozone, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.