PERFORMANCE DES FONDS

DIGITAL STARS EUROPE

Date de lancement : 13/11/98

DIGITAL STARS EUROPE EX UK

Date de lancement : 30/06/06

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Date de lancement : 16/12/16

DIGITAL STARS US EQUITIES

Date de lancement : 16/10/17

DIGITAL STARS EUROZONE

Date de lancement : 01/10/18
 

DIGITAL STARS EUROPE

Rapport pour le mois de juin 2021Le mois de juin aura été favorable aux indices actions (S&P 500 NR +2.3%, MSCI Europe NR +1.7%) qui alignent leur 5ème mois consécutif de hausse. Rien ne semble s’opposer à cette puissante tendance haussière. Pourtant, la communication perçue comme moins accommodante de la Fed, aurait pu servir de prétexte pour une saine correction des indices. Tout comme la montée des craintes liées au développement inquiétant du variant Delta. Les investisseurs ont finalement préféré retenir la bonne santé de l’économie, matérialisée par un indicateur de Momentum économique qui progresse encore des deux côtés de l’Atlantique. En Europe, ce dernier atteint même un niveau record. Toutefois, le comportement relatif des différents segments de marché a évolué de manière contre tendancielle durant le mois. Le style « Visibilité », grâce au bon comportement des secteurs Alimentaire et surtout Santé, se distingue en juin et rattrape une partie de son retard depuis le début de l’année. À l’inverse, la « Value » sous-performe et pâtit de l’aplatissement de la courbe des taux. Les fonds Digital affichent un huitième mois consécutif de hausse, mais sous-performent légèrement en juin les indices de grandes capitalisations. Le mois a été marqué par un rebond des valeurs « qualité », non-cycliques, (santé, alimentaire) dont le début d’année avait été décevant. Le secteur de l’énergie a également bien performé. À l’inverse les gagnants de 2021 ont été en retrait : les financières, les biens de consommation discrétionnaire, les matières premières ainsi que les petites et moyennes capitalisations. L’impact négatif de l’allocation sectorielle a été en grande partie compensé par les très bonnes performances de nos valeurs du transport maritime (MPC Container Ships, Hapag Lloyd, D/S Norden) et des semi-conducteurs (ASM International, Aixtron). La performance mensuelle de Digital Stars Europe Acc est de +1.1%, contre +1.7% pour le MSCI Europe NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 700 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant au Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE EX-UK

Rapport pour le mois de juin 2021Le mois de juin aura été favorable aux indices actions (S&P 500 NR +2.3%, MSCI Europe NR +1.7%) qui alignent leur 5ème mois consécutif de hausse. Rien ne semble s’opposer à cette puissante tendance haussière. Pourtant, la communication perçue comme moins accommodante de la Fed, aurait pu servir de prétexte pour une saine correction des indices. Tout comme la montée des craintes liées au développement inquiétant du variant Delta. Les investisseurs ont finalement préféré retenir la bonne santé de l’économie, matérialisée par un indicateur de Momentum économique qui progresse encore des deux côtés de l’Atlantique. En Europe, ce dernier atteint même un niveau record. Toutefois, le comportement relatif des différents segments de marché a évolué de manière contre tendancielle durant le mois. Le style « Visibilité », grâce au bon comportement des secteurs Alimentaire et surtout Santé, se distingue en juin et rattrape une partie de son retard depuis le début de l’année. À l’inverse, la « Value » sous-performe et pâtit de l’aplatissement de la courbe des taux. Les fonds Digital affichent un huitième mois consécutif de hausse, mais sous-performent légèrement en juin les indices de grandes capitalisations. Le mois a été marqué par un rebond des valeurs « qualité », non-cycliques, (santé, alimentaire) dont le début d’année avait été décevant. Le secteur de l’énergie a également bien performé. À l’inverse les gagnants de 2021 ont été en retrait : les financières, les biens de consommation discrétionnaire, les matières premières ainsi que les petites et moyennes capitalisations. L’impact négatif de l’allocation sectorielle a été en grande partie compensé par les très bonnes performances de nos valeurs du transport maritime (MPC Container Ships, Hapag Lloyd, D/S Norden) et des semi-conducteurs (ASM International, Aixtron). Digital Stars Europe Ex-UK Acc termine juin à +1.1% contre +2% pour le MSCI Europe ex UK NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens (hors Royaume-Uni) dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 300 valeurs de l'Union Européenne (excluant le Royaume-Uni), la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant à l'Euro Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Rapport pour le mois de juin 2021
Le mois de juin aura été favorable aux indices actions (S&P 500 NR +2.3%, MSCI Europe NR +1.7%) qui alignent leur 5ème mois consécutif de hausse. Rien ne semble s’opposer à cette puissante tendance haussière. Pourtant, la communication perçue comme moins accommodante de la Fed, aurait pu servir de prétexte pour une saine correction des indices. Tout comme la montée des craintes liées au développement inquiétant du variant Delta. Les investisseurs ont finalement préféré retenir la bonne santé de l’économie, matérialisée par un indicateur de Momentum économique qui progresse encore des deux côtés de l’Atlantique. En Europe, ce dernier atteint même un niveau record. Toutefois, le comportement relatif des différents segments de marché a évolué de manière contre-tendancielle durant le mois. Le style « Visibilité/Qualité », grâce au bon comportement des secteurs Alimentaire et surtout Santé, se distingue en juin et rattrape une partie de son retard depuis le début de l’année. À l’inverse, la « Value » sous-performe et pâtit de l’aplatissement de la courbe des taux. Digital Stars Europe Smaller Companies Acc a progressé de +0.8% en juin, devançant ainsi le MSCI Europe Small Cap NR (-0.5%). Malgré un début de mois difficile, la bonne sélection du fonds a permis de surperformer, principalement grâce aux sociétés du transport/logistique (MPC Container Ships, NTG Nordic Transport Group), mais aussi grâce à d’autres industrielles (comme SGL Carbon, Sdiptech, STEICO), ou à des titres de la santé (comme CVS Group, Swedencare).

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens des petites capitalisations en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur les petites et moyennes capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 500 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 50 millions d'euros et ne dépasse pas la plus grande capitalisation de l'indice MSCI Europe Small Cap.

DIGITAL STARS US EQUITIES

Rapport pour le mois de juin 2021Le mois de juin aura été favorable aux actions (S&P 500 NR +2.3%) qui alignent leur 5ème mois consécutif de hausse, voire 9ème pour le Russell 2000. Rien ne semble s’opposer à cette puissante tendance haussière. Pourtant, la communication perçue comme moins accommodante de la Fed, aurait pu servir de prétexte pour une saine correction des indices. Tout comme la montée des craintes liées au développement inquiétant du variant Delta. Les investisseurs ont finalement préféré retenir la bonne santé de l’économie, matérialisée par un indicateur de Momentum économique qui progresse encore. Toutefois, le comportement relatif des différents segments de marché a évolué de manière contre-tendancielle durant le mois. Le style « Croissance » domine, porté par la technologie, et le style « Visibilité/Qualité » est en ligne avec le marché. À l’inverse, la « Value » sous-performe et pâtit de l’aplatissement de la courbe des taux. Digital Stars US Equities Acc USD a terminé en légère baisse de -0.2% ce mois-ci, en retrait par rapport au S&P 500 NR à +2.3%, et au Russell 2000 NR à +1.9%. La faible représentation du portefeuille dans les grandes capitalisations typées « croissance/qualité » explique une bonne partie de la sous-performance du mois. Le fonds conserve une confortable avance sur le marché depuis le début d’année.  

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés américains dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 2 700 valeurs du marché américain, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.

DIGITAL STARS EUROZONE

Rapport pour le mois de juin 2021Le mois de juin aura été favorable aux indices actions (S&P 500 NR +2.3%, MSCI Europe NR +1.7%) qui alignent leur 5ème mois consécutif de hausse. Rien ne semble s’opposer à cette puissante tendance haussière. Pourtant, la communication perçue comme moins accommodante de la Fed, aurait pu servir de prétexte pour une saine correction des indices. Tout comme la montée des craintes liées au développement inquiétant du variant Delta. Les investisseurs ont finalement préféré retenir la bonne santé de l’économie, matérialisée par un indicateur de Momentum économique qui progresse encore des deux côtés de l’Atlantique. En Europe, ce dernier atteint même un niveau record. Toutefois, le comportement relatif des différents segments de marché a évolué de manière contre tendancielle durant le mois. Le style « Visibilité », grâce au bon comportement des secteurs Alimentaire et surtout Santé, se distingue en juin et rattrape une partie de son retard depuis le début de l’année. À l’inverse, la « Value » sous-performe et pâtit de l’aplatissement de la courbe des taux. Les fonds Digital affichent un huitième mois consécutif de hausse, mais sous-performent légèrement en juin les indices de grandes capitalisations. Le mois a été marqué par un rebond des valeurs « qualité », non-cycliques, (santé, alimentaire) dont le début d’année avait été décevant. Le secteur de l’énergie a également bien performé. À l’inverse les gagnants de 2021 ont été en retrait : les financières, les biens de consommation discrétionnaire, les matières premières ainsi que les petites et moyennes capitalisations. L’impact négatif de l’allocation sectorielle a été totalement compensé par les très bonnes performances de nos valeurs du transport maritime (Hapag Lloyd) et des semi-conducteurs (ASM International, Aixtron). Digital Stars Eurozone Acc a réalisé +1.6% en juin contre +1.1% pour le MSCI EMU NR.  

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés de l'Eurozone dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend les valeurs du marché Eurozone, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.