PERFORMANCE DES FONDS

DIGITAL STARS EUROPE

Date de lancement : 13/11/98

DIGITAL STARS EUROPE EX UK

Date de lancement : 30/06/06

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Date de lancement : 16/12/16

DIGITAL STARS US EQUITIES

Date de lancement : 16/10/17

DIGITAL STARS EUROZONE

Date de lancement : 01/10/18
 

DIGITAL STARS EUROPE

Rapport pour le mois de novembre 2021Les marchés actions ont reculé en novembre (MSCI Europe NR -2.5%). Les investisseurs ont privilégié la prudence dans un contexte où la découverte d’un nouveau variant alimente à nouveau les doutes sur la pérennité de la reprise économique. Même s’il est à ce stade délicat de mesurer l’impact potentiel de ce nouveau feuilleton pandémique, il apparait légitime et sain que les indices consolident alors qu’ils évoluaient au début du mois à des niveaux records. La situation fondamentale demeure cependant favorable à la classe d’actif actions. La hausse de l’inflation, qui atteint en Europe des niveaux records depuis la création de l’Euro, et aux États-Unis un plus haut depuis le début des années 90, renforce encore l’effet « TINA ». Et malgré la forte appréciation des bourses depuis le début de l’année, les marchés sont moins chers qu’ils ne l’étaient il y a douze mois. Ainsi, la prime de risque du marché européen atteint un plus haut annuel à 6.8%. Un niveau bien plus généreux que la moyenne historique de 5.0%. Dans cet environnement plus volatile, les fonds Digital Stars finissent novembre en baisse mais surperforment leurs indices de référence. Le début du mois fut très favorable, les fonds bénéficiant d’annonces de résultats du 3ème trimestre dépassant les attentes (Watches of Switzerland, Hexatronic, Hapag-Lloyd, Future) et de la tendance toujours très positive sur les Semi-conducteurs. La hausse des taux d’intérêts, qui ont culminé le 23 novembre, a ensuite eu un impact négatif sur les performances relatives, avec des prises de profits sur nos valeurs de l’économie digitale et des équipements de santé. L’apparition du variant Omicron en fin de mois a changé la donne, conduisant logiquement à une correction de nos fonds, toujours 100% exposés aux actions; mais la présence de valeurs de la santé et notamment du diagnostic (Eurofins Sartorius Stedim Biotech) et le reflux des taux d’intérêt a permis une bonne résistance relative aux indices. La performance mensuelle de Digital Stars Europe Acc est de -2%, contre -2.5% pour le MSCI Europe NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 700 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant au Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE EX-UK

Rapport pour le mois de novembre 2021Les marchés actions ont reculé en novembre (MSCI Europe NR -2.5%). Les investisseurs ont privilégié la prudence dans un contexte où la découverte d’un nouveau variant alimente à nouveau les doutes sur la pérennité de la reprise économique. Même s’il est à ce stade délicat de mesurer l’impact potentiel de ce nouveau feuilleton pandémique, il apparait légitime et sain que les indices consolident alors qu’ils évoluaient au début du mois à des niveaux records. La situation fondamentale demeure cependant favorable à la classe d’actif actions. La hausse de l’inflation, qui atteint en Europe des niveaux records depuis la création de l’Euro, et aux États-Unis un plus haut depuis le début des années 90, renforce encore l’effet « TINA ». Et malgré la forte appréciation des bourses depuis le début de l’année, les marchés sont moins chers qu’ils ne l’étaient il y a douze mois. Ainsi, la prime de risque du marché européen atteint un plus haut annuel à 6.8%. Un niveau bien plus généreux que la moyenne historique de 5.0%. Dans cet environnement plus volatile, les fonds Digital Stars finissent novembre en baisse mais surperforment leurs indices de référence. Le début du mois fut très favorable, les fonds bénéficiant d’annonces de résultats du 3ème trimestre dépassant les attentes (Hexatronic, Hapag-Lloyd) et de la tendance toujours très positive sur les Semi-conducteurs. La hausse des taux d’intérêts, qui ont culminé le 23 novembre, a ensuite eu un impact négatif sur les performances relatives, avec des prises de profits sur nos valeurs de l’économie digitale et des équipements de santé. L’apparition du variant Omicron en fin de mois a changé la donne, conduisant logiquement à une correction de nos fonds, toujours 100% exposés aux actions; mais la présence de valeurs de la santé et notamment du diagnostic (Eurofins Sartorius Stedim Biotech) et le reflux des taux d’intérêt a permis une bonne résistance relative aux indices. Digital Stars Europe Ex-UK Acc termine novembre à -1.8% contre -2.4% pour le MSCI Europe ex UK NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens (hors Royaume-Uni) dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 300 valeurs de l'Union Européenne (excluant le Royaume-Uni), la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant à l'Euro Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Rapport pour le mois de novembre 2021
Les marchés actions ont reculé en novembre (MSCI Europe NR -2.5%, MSCI USA NR -1.0%). Les investisseurs ont privilégié la prudence dans un contexte où la découverte d’un nouveau variant alimente à nouveau les doutes sur la pérennité de la reprise économique. Même s’il est à ce stade délicat de mesurer l’impact potentiel de ce nouveau feuilleton pandémique, il apparait légitime et sain que les indices consolident alors qu’ils évoluaient au début du mois à des niveaux records. La situation fondamentale demeure cependant favorable à la classe d’actif actions. La hausse de l’inflation, qui atteint en Europe des niveaux records depuis la création de l’Euro, et aux États-Unis un plus haut depuis le début des années 90, renforce encore l’effet « TINA ». Et malgré la forte appréciation des bourses depuis le début de l’année, les marchés sont moins chers qu’ils ne l’étaient il y a douze mois. Ainsi, la prime de risque du marché européen atteint un plus haut annuel à 6.8%. Un niveau bien plus généreux que la moyenne historique de 5.0%. Digital Stars Europe Smaller Companies Acc a terminé en baisse de -2.8% en novembre, devançant le MSCI Europe Small Cap NR à -3.2%. Porté par les titres croissance de la technologie et de l’industrie, le fonds a très bien démarré le mois de novembre, avant de subir leur retournement passager. Parmi les meilleurs contributeurs, on note Hexatronic porté par ses annonces de résultat, ainsi que des titres de l’immobilier (Safestore, NP3 Fastigheter). À l’inverse, les équipementiers de la santé ont souffert (El.En, Eckert & Ziegler), ainsi que les services à la communication (Digital Bros, Reach, Tremor). La performance depuis le début d’année est de 27.0%.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens des petites capitalisations en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur les petites et moyennes capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 500 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 50 millions d'euros et ne dépasse pas la plus grande capitalisation de l'indice MSCI Europe Small Cap.

DIGITAL STARS US EQUITIES

Rapport pour le mois de novembre 2021Les marchés actions US ont reculé en novembre (MSCI USA NR -1.0%). Les investisseurs ont privilégié la prudence dans un contexte où la découverte d’un nouveau variant alimente à nouveau les doutes sur la pérennité de la reprise économique. Même s’il est à ce stade délicat de mesurer l’impact potentiel de ce nouveau feuilleton pandémique, il apparait légitime et sain que les indices consolident alors qu’ils évoluaient au début du mois à des niveaux records. La situation fondamentale demeure cependant favorable à la classe d’actif actions. La hausse de l’inflation, qui atteint aux États-Unis des niveaux records depuis le début des années 90, renforce encore l’effet « TINA ». Et malgré la forte appréciation des bourses depuis le début de l’année, les marchés affichent des valorisations sans excès, avec une prime de risque à 3.3%, proche de sa moyenne historique. Digital Stars US Equities Acc USD a terminé en baisse de -1.9% en novembre, derrière le MSCI USA NR à -1.0%, mais devant le MSCI USA Small Cap NR à -4.4%. Le début de mois a été très favorable au fonds, notamment grâce à la distribution (Dillard’s, Boot Barn, Hibbett). Le secteur avait une telle avance en milieu de mois que malgré son retournement marqué de fin de mois, il est resté le meilleur secteur du mois de novembre. Nos plateformes de prêt (finance) et notre sélection dans les semi-conducteurs ont contribué négativement en termes relatifs. Le fonds affiche une performance de +36.7% depuis le début d’année.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés américains dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 2 700 valeurs du marché américain, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.

DIGITAL STARS EUROZONE

Rapport pour le mois de novembre 2021Les marchés actions ont reculé en novembre (MSCI Europe NR -2.5%). Les investisseurs ont privilégié la prudence dans un contexte où la découverte d’un nouveau variant alimente à nouveau les doutes sur la pérennité de la reprise économique. Même s’il est à ce stade délicat de mesurer l’impact potentiel de ce nouveau feuilleton pandémique, il apparait légitime et sain que les indices consolident alors qu’ils évoluaient au début du mois à des niveaux records. La situation fondamentale demeure cependant favorable à la classe d’actif actions. La hausse de l’inflation, qui atteint en Europe des niveaux records depuis la création de l’Euro, et aux États-Unis un plus haut depuis le début des années 90, renforce encore l’effet « TINA ». Et malgré la forte appréciation des bourses depuis le début de l’année, les marchés sont moins chers qu’ils ne l’étaient il y a douze mois. Ainsi, la prime de risque du marché européen atteint un plus haut annuel à 6.8%. Un niveau bien plus généreux que la moyenne historique de 5.0%. Dans cet environnement plus volatile, les fonds Digital Stars finissent novembre en baisse mais surperforment leurs indices de référence. Le début du mois fut très favorable, les fonds bénéficiant d’annonces de résultats du 3ème trimestre dépassant les attentes et de la tendance toujours très positive sur les Semi-conducteurs. La hausse des taux d’intérêts, qui ont culminé le 23 novembre, a ensuite eu un impact négatif sur les performances relatives, avec des prises de profits sur nos valeurs de l’économie digitale et des équipements de santé. L’apparition du variant Omicron en fin de mois a changé la donne, conduisant logiquement à une correction de nos fonds, toujours 100% exposés aux actions; mais la présence de valeurs de la santé et notamment du diagnostic (Eurofins Sartorius Stedim Biotech) et le reflux des taux d’intérêt a permis une bonne résistance relative aux indices. La performance mensuelle de Digital Stars Eurozone Acc est de -0.9%, contre -3.3% pour le MSCI EMU NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés de l'Eurozone dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend les valeurs du marché Eurozone, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.