PERFORMANCE DES FONDS

DIGITAL STARS EUROPE

Date de lancement : 13/11/98

DIGITAL STARS EUROPE EX UK

Date de lancement : 30/06/06

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Date de lancement : 16/12/16

DIGITAL STARS US EQUITIES

Date de lancement : 16/10/17

DIGITAL STARS EUROZONE

Date de lancement : 01/10/18
 

DIGITAL STARS EUROPE

Rapport pour le mois d'août 2020La "Recovery" boursière initiée en mars s'est prolongée en août. Les indices américains battent à nouveau leur record historique alors qu’en Europe, les bourses ont rattrapé près de 60% de la baisse brutale entre février et mars. Cette dichotomie entre économie réelle et marchés financiers peut paraitre surprenante. La baisse des PIB en 2020 sera en effet spectaculaire et inédite depuis l’après-guerre. Toutefois, l’action coordonnée des banques centrales pour maintenir durablement des taux bas couplée aux soutiens budgétaires massifs des états a permis de compenser la perte de bénéfice supposée temporaire des entreprises. La prime de risque des actions reste attractive. Selon le consensus des analystes le BPA 2021 en Europe sera équivalent à 88% du BPA 2019, le dernier exercice annuel non impacté par la crise sanitaire. Si l’on se fie à cette estimation, le PER 2021 s’établit à 16x et la prime de risque des actions à 6.6%. Il faudrait alors une hausse supplémentaire de 20% du marché européen pour qu’il converge vers sa moyenne historique de 5%. Les fonds Digital finissent août en forte hausse et ont nettement surperformé leurs indices de référence. Les valeurs cycliques : industrielles et bien de consommation discrétionnaire ont tiré la performance, ainsi que la technologie, quand les valeurs défensives affichaient des performances moindres. L’effet stock-picking est également très positif, particulièrement dans le secteur de la santé (Bachem, Shop Apotheke, ALK-abello…). Des niches sectorielles bien présentes en portefeuille se distinguent : les énergies renouvelables - Smart Grid (Alfen, Ceres Power, NEL, Scatec Solar, Neoen…), le bricolage-jardinage (Hornbach, Husqvarna) et le jeu (GVC Holding, Kindred, Betsson, Evolution Gaming). Pour le deuxième mois consécutif on note significativement (50%) plus de révisions à la hausse des bénéfices 2020 estimés que de révisions à la baisse sur les titres des fonds. La performance mensuelle de Digital Stars Europe Acc est de +5.4%, contre +2.9% pour le MSCI Europe NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 700 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant au Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE EX-UK

Rapport pour le mois d'août 2020La "Recovery" boursière initiée en mars s'est prolongée en août. Les indices américains battent à nouveau leur record historique alors qu’en Europe, les bourses ont rattrapé près de 60% de la baisse brutale entre février et mars. Cette dichotomie entre économie réelle et marchés financiers peut paraitre surprenante. La baisse des PIB en 2020 sera en effet spectaculaire et inédite depuis l’après-guerre. Toutefois, l’action coordonnée des banques centrales pour maintenir durablement des taux bas couplée aux soutiens budgétaires massifs des états a permis de compenser la perte de bénéfice supposée temporaire des entreprises. La prime de risque des actions reste attractive. Selon le consensus des analystes le BPA 2021 en Europe sera équivalent à 88% du BPA 2019, le dernier exercice annuel non impacté par la crise sanitaire. Si l’on se fie à cette estimation, le PER 2021 s’établit à 16x et la prime de risque des actions à 6.6%. Il faudrait alors une hausse supplémentaire de 20% du marché européen pour qu’il converge vers sa moyenne historique de 5%. Les fonds Digital finissent août en forte hausse et ont nettement surperformé leurs indices de référence. Les valeurs cycliques : industrielles et bien de consommation discrétionnaire ont tiré la performance, ainsi que la technologie, quand les valeurs défensives affichaient des performances moindres. L’effet stock-picking est également très positif, particulièrement dans le secteur de la santé (Bachem, Shop Apotheke, ALK-abello…). Des niches sectorielles bien présentes en portefeuille se distinguent : les énergies renouvelables – Smart Grid (Alfen, NEL, Scatec Solar, Neoen…), le bricolage-jardinage (Hornbach, Husqvarna) et le jeu (Kindred, Betsson, Evolution Gaming). Pour le deuxième mois consécutif on note significativement (50%) plus de révisions à la hausse des bénéfices 2020 estimés que de révisions à la baisse sur les titres des fonds. Digital Stars Europe Ex-UK Acc termine août à +4.5% contre +3.1% pour le MSCI Europe ex UK NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens (hors Royaume-Uni) dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 300 valeurs de l'Union Européenne (excluant le Royaume-Uni), la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant à l'Euro Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Rapport pour le mois d'août 2020
La "Recovery" boursière initiée en mars s'est prolongée en août. Les indices américains battent à nouveau leur record historique alors qu’en Europe, les bourses ont rattrapé près de 60% de la baisse brutale entre février et mars. Cette dichotomie entre économie réelle et marchés financiers peut paraitre surprenante. La baisse des PIB en 2020 sera en effet spectaculaire et inédite depuis l’après-guerre. Toutefois, l’action coordonnée des banques centrales pour maintenir durablement des taux bas couplée aux soutiens budgétaires massifs des états a permis de compenser la perte de bénéfice supposée temporaire des entreprises. La prime de risque des actions reste attractive. Selon le consensus des analystes le BPA 2021 en Europe sera équivalent à 88% du BPA 2019, le dernier exercice annuel non impacté par la crise sanitaire. Si l’on se fie à cette estimation, le PER 2021 s’établit à 16x et la prime de risque des actions à 6.6%. Il faudrait alors une hausse supplémentaire de 20% du marché européen pour qu’il converge vers sa moyenne historique de 5%. Le mois d’août a été très favorable aux petites valeurs : Digital Stars Europe Smaller Companies Acc a continué sa progression et a fini le mois à +7.7%, surperformant même le MSCI Europe Small Cap NR qui a terminé à +5.7%. Le positionnement sectoriel du fonds était bon, en particulier la surpondération de la consommation cyclique et la sous-pondération de la santé et de l’immobilier. Mais les valeurs qui ont vraiment fait la différence étaient dans la thématique énergie renouvelable/smart-grid (Alfen, Voltalia, NEL, Eolus Vind) et dans le secteur techno (Crayon Group, Sinch, GFT Technologies, SeSa).

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens des petites capitalisations en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur les petites et moyennes capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 500 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 50 millions d'euros et ne dépasse pas la plus grande capitalisation de l'indice MSCI Europe Small Cap.

DIGITAL STARS US EQUITIES

Rapport pour le mois d'août 2020La "Recovery" boursière initiée en mars s'est prolongée en août. Les indices américains battent à nouveau leur record historique alors qu’en Europe, les bourses ont rattrapé près de 60% de la baisse brutale entre février et mars. Cette dichotomie entre économie réelle et marchés financiers peut paraitre surprenante. La baisse des PIB en 2020 sera en effet spectaculaire et inédite depuis l’après-guerre. Toutefois, l’action coordonnée des banques centrales pour maintenir durablement des taux bas couplée aux soutiens budgétaires massifs des états a permis de compenser la perte de bénéfice supposée temporaire des entreprises. La prime de risque des actions reste attractive. Selon le consensus des analystes le BPA 2021 du S&P 500 sera équivalent à 116% du BPA 2019, le dernier exercice annuel non impacté par la crise sanitaire. Si l’on se fie à cette estimation, le PER 2021 s’établit à 21.5x et la prime de risque des actions à 4.0%. Il faudrait alors une hausse supplémentaire de 25% du marché américain pour qu’il converge vers sa moyenne historique de 3%. Digital Stars US Equities Acc USD affiche un mois d’août en hausse de +5.8%, derrière le S&P 500 NR (+7.1%) mais légèrement devant le Russell 2000 NR (+5.6%). C’est la techno qui a mené le marché américain, mais la bonne performance de nos meilleures valeurs du secteur (Digital Turbine, eGain, Synopsys) n’a pas suffi pour suivre la cadence ahurissante des GAFAM.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés américains dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 2 700 valeurs du marché américain, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.

DIGITAL STARS EUROZONE

Rapport pour le mois d'août 2020La "Recovery" boursière initiée en mars s'est prolongée en août. Les indices américains battent à nouveau leur record historique alors qu’en Europe, les bourses ont rattrapé près de 60% de la baisse brutale entre février et mars. Cette dichotomie entre économie réelle et marchés financiers peut paraitre surprenante. La baisse des PIB en 2020 sera en effet spectaculaire et inédite depuis l’après-guerre. Toutefois, l’action coordonnée des banques centrales pour maintenir durablement des taux bas couplée aux soutiens budgétaires massifs des états a permis de compenser la perte de bénéfice supposée temporaire des entreprises. La prime de risque des actions reste attractive. Selon le consensus des analystes le BPA 2021 en Europe sera équivalent à 88% du BPA 2019, le dernier exercice annuel non impacté par la crise sanitaire. Si l’on se fie à cette estimation, le PER 2021 s’établit à 16x et la prime de risque des actions à 6.6%. Il faudrait alors une hausse supplémentaire de 20% du marché européen pour qu’il converge vers sa moyenne historique de 5%. Les fonds Digital finissent août en forte hausse et ont nettement surperformé leurs indices de référence. Les valeurs cycliques : industrielles et bien de consommation discrétionnaire ont tiré la performance, ainsi que la technologie, quand les valeurs défensives affichaient des performances moindres. L’effet stock-picking est également très positif, particulièrement dans le secteur de la santé (Shop Apotheke). Pour le deuxième mois consécutif on note significativement (50%) plus de révisions à la hausse des bénéfices 2020 estimés que de révisions à la baisse sur les titres des fonds. Digital Stars Eurozone Acc a réalisé +6.3% en août contre +3.5% pour le MSCI EMU NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés de l'Eurozone dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend les valeurs du marché Eurozone, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.