PERFORMANCE DES FONDS

DIGITAL STARS EUROPE

Date de lancement : 13/11/98

DIGITAL STARS EUROPE EX UK

Date de lancement : 30/06/06

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Date de lancement : 16/12/16

DIGITAL STARS US EQUITIES

Date de lancement : 16/10/17

DIGITAL STARS EUROZONE

Date de lancement : 01/10/18
 

DIGITAL STARS EUROPE

Rapport pour le mois de septembre 2020Les indices actions ont reculé en septembre (MSCI Europe NR -3.3%, S&P 500 NR -3.8%). L’impressionnant rally haussier sur les actions, initié en mars, s’est donc interrompu. Les craintes liées au contexte sanitaire émergent à nouveau et font grandir l’incertitude des investisseurs, d’autant plus que l’élection présidentielle américaine se profile. Néanmoins, même si la tendance haussière sur les indices vient de marquer une pause, les tendances au sein du marché actions sont restées intactes. Le style Croissance continue de bénéficier en relatif d’une situation dans laquelle de nombreuses entreprises profitent des évolutions de la société. À cet égard, la crise du Coronavirus apparait comme un accélérateur de tendances déjà bien présentes en amont. L’économie verte, la distribution par internet et la technologie sont autant de thématiques Croissance qui profitent du contexte. À l’inverse, la Value continue de rester en retrait, et pâtit particulièrement de la baisse des banques et de l’énergie. Après un rebond aussi puissant sur les marchés, il nous apparait naturel d’observer une consolidation des indices. Les investisseurs, pourraient tirer profit de cette baisse pour se réexposer à la classe d’actif actions qui offre du rendement dans un monde financier qui en est démuni, et qui par ailleurs est liquide. Les fonds Digital finissent septembre proches de l’équilibre, mais en surperformance par rapport à leurs indices de référence. Le tout début du mois a été difficile avec des prises de profits sur les valeurs croissances, bien représentées en portefeuille. Mais la suite fut beaucoup plus favorable avec un stock picking positif et de bonnes performances des secteurs de la distribution internet (ASOS, HelloFresh, Zalando), la distribution spécialisée (bricolage, ameublement, articles de sport), le jeu vidéo en ligne (Paradox Interactive, Stillfront), et la santé, notamment le diagnostic (Diasorin, Biomerieux, Stratec), bref des secteurs et des titres (« stars COVID ») qui bénéficient de la dégradation sanitaire. Nous continuons à observer significativement (70%) plus de révisions à la hausse des bénéfices 2020 estimés que de révisions à la baisse sur les titres des fonds. La performance mensuelle de Digital Stars Europe Acc est de -0.1%, contre -1.4% pour le MSCI Europe NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 700 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant au Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE EX-UK

Rapport pour le mois de septembre 2020Les indices actions ont reculé en septembre (MSCI Europe NR -3.3%, S&P 500 NR -3.8%). L’impressionnant rally haussier sur les actions, initié en mars, s’est donc interrompu. Les craintes liées au contexte sanitaire émergent à nouveau et font grandir l’incertitude des investisseurs, d’autant plus que l’élection présidentielle américaine se profile. Néanmoins, même si la tendance haussière sur les indices vient de marquer une pause, les tendances au sein du marché actions sont restées intactes. Le style Croissance continue de bénéficier en relatif d’une situation dans laquelle de nombreuses entreprises profitent des évolutions de la société. À cet égard, la crise du Coronavirus apparait comme un accélérateur de tendances déjà bien présentes en amont. L’économie verte, la distribution par internet et la technologie sont autant de thématiques Croissance qui profitent du contexte. À l’inverse, la Value continue de rester en retrait, et pâtit particulièrement de la baisse des banques et de l’énergie. Après un rebond aussi puissant sur les marchés, il nous apparait naturel d’observer une consolidation des indices. Les investisseurs, pourraient tirer profit de cette baisse pour se réexposer à la classe d’actif actions qui offre du rendement dans un monde financier qui en est démuni, et qui par ailleurs est liquide. Les fonds Digital finissent septembre proches de l’équilibre, mais en surperformance par rapport à leurs indices de référence. Le tout début du mois a été difficile avec des prises de profits sur les valeurs croissances, bien représentées en portefeuille. Mais la suite fut beaucoup plus favorable avec un stock picking positif et de bonnes performances des secteurs de la distribution internet (HelloFresh, Zalando), la distribution spécialisée (bricolage, ameublement, articles de sport), le jeu vidéo en ligne (Paradox Interactive, Stillfront), et la santé, notamment le diagnostic (Diasorin, Biomerieux, Stratec), bref des secteurs et des titres (« stars COVID ») qui bénéficient de la dégradation sanitaire. Nous continuons à observer significativement (70%) plus de révisions à la hausse des bénéfices 2020 estimés que de révisions à la baisse sur les titres des fonds. Digital Stars Europe Ex-UK Acc termine septembre à -0.5% contre -0.9% pour le MSCI Europe ex UK NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens (hors Royaume-Uni) dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 300 valeurs de l'Union Européenne (excluant le Royaume-Uni), la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant à l'Euro Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Rapport pour le mois de septembre 2020
Les indices actions ont reculé en septembre (MSCI Europe NR -3.3%, S&P 500 NR -3.8%). L’impressionnant rally haussier sur les actions, initié en mars, s’est donc interrompu. Les craintes liées au contexte sanitaire émergent à nouveau et font grandir l’incertitude des investisseurs, d’autant plus que l’élection présidentielle américaine se profile. Néanmoins, même si la tendance haussière sur les indices vient de marquer une pause, les tendances au sein du marché actions sont restées intactes. Le style Croissance continue de bénéficier en relatif d’une situation dans laquelle de nombreuses entreprises profitent des évolutions de la société. À cet égard, la crise du Coronavirus apparait comme un accélérateur de tendances déjà bien présentes en amont. L’économie verte, la distribution par internet et la technologie sont autant de thématiques Croissance qui profitent du contexte. À l’inverse, la Value continue de rester en retrait, et pâtit particulièrement de la baisse des banques et de l’énergie. Après un rebond aussi puissant sur les marchés, il nous apparait naturel d’observer une consolidation des indices. Les investisseurs, pourraient tirer profit de cette baisse pour se réexposer à la classe d’actif actions qui offre du rendement dans un monde financier qui en est démuni, et qui par ailleurs est liquide. Digital Stars Europe Smaller Companies Acc finit le mois à +0.9%, surperformant le MSCI Europe Small Cap NR qui a terminé à -0.6%. Des prises de profits sur nos valeurs croissance ont pénalisé le fonds en tout début de mois, mais par la suite le fonds a su combler ce retard initial et dépasser le marché, confirmant sa bonne orientation. La consommation discrétionnaire apparaît en bonne place (HORNBACH Baumarkt, Westwing, Plastic Omnium, XXL, Games Workshop), mais on trouve aussi le jeu (Stillfront, Focus Home Interactive), ou la santé (Stratec, Valneva). Du côté des perdants, on retrouve des industrielles, en particulier celles liées aux énergies renouvelables (NEL, Alfen).

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens des petites capitalisations en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur les petites et moyennes capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 500 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 50 millions d'euros et ne dépasse pas la plus grande capitalisation de l'indice MSCI Europe Small Cap.

DIGITAL STARS US EQUITIES

Rapport pour le mois de septembre 2020Les indices américains ont reculé en septembre (S&P 500 NR -3.8%, Russell 2000 NR -3.4%). L’impressionnant rally haussier sur les actions, initié en mars, s’est donc interrompu. Les craintes liées au contexte sanitaire émergent à nouveau et font grandir l’incertitude des investisseurs, d’autant plus que l’élection présidentielle américaine se profile. Néanmoins, même si la tendance haussière sur les indices vient de marquer une pause, les tendances au sein du marché actions sont restées intactes. Le style Croissance continue de bénéficier en relatif d’une situation dans laquelle de nombreuses entreprises profitent des évolutions de la société. À cet égard, la crise du Coronavirus apparait comme un accélérateur de tendances déjà bien présentes en amont. La distribution par internet et la technologie sont des thématiques Croissance qui profitent du contexte. À l’inverse, la Value continue de rester en retrait, et pâtit particulièrement de la baisse des banques et de l’énergie. Après un rebond aussi puissant sur les marchés, il nous apparait naturel d’observer une consolidation des indices. Les investisseurs, pourraient tirer profit de cette baisse pour se réexposer à la classe d’actif actions qui offre du rendement dans un monde financier qui en est démuni, et qui par ailleurs est liquide. Digital Stars US Equities Acc USD affiche un mois de septembre en baisse de -2.7%, mais devançant tout de même le S&P 500 NR (-3.8%) et le Russell 2000 NR (-3.4%). C’est la techno qui a permis au fonds de mieux se comporter que le marché américain (Digital Turbine, SiTime, eGain, Manhattan Associates), ainsi que l’absence des GAFAM dans le fonds.  

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés américains dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 2 700 valeurs du marché américain, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.

DIGITAL STARS EUROZONE

Rapport pour le mois de septembre 2020Les indices actions ont reculé en septembre (MSCI Europe NR -3.3%, S&P 500 NR -3.8%). L’impressionnant rally haussier sur les actions, initié en mars, s’est donc interrompu. Les craintes liées au contexte sanitaire émergent à nouveau et font grandir l’incertitude des investisseurs, d’autant plus que l’élection présidentielle américaine se profile. Néanmoins, même si la tendance haussière sur les indices vient de marquer une pause, les tendances au sein du marché actions sont restées intactes. Le style Croissance continue de bénéficier en relatif d’une situation dans laquelle de nombreuses entreprises profitent des évolutions de la société. À cet égard, la crise du Coronavirus apparait comme un accélérateur de tendances déjà bien présentes en amont. L’économie verte, la distribution par internet et la technologie sont autant de thématiques Croissance qui profitent du contexte. À l’inverse, la Value continue de rester en retrait, et pâtit particulièrement de la baisse des banques et de l’énergie. Après un rebond aussi puissant sur les marchés, il nous apparait naturel d’observer une consolidation des indices. Les investisseurs, pourraient tirer profit de cette baisse pour se réexposer à la classe d’actif actions qui offre du rendement dans un monde financier qui en est démuni, et qui par ailleurs est liquide. Les fonds Digital finissent septembre proches de l’équilibre, mais en surperformance par rapport à leurs indices de référence. Le tout début du mois a été difficile avec des prises de profits sur les valeurs croissances, bien représentées en portefeuille. Mais la suite fut beaucoup plus favorable avec un stock picking positif et de bonnes performances des secteurs de la distribution internet (HelloFresh, Zalando), la distribution spécialisée (bricolage), et la santé, notamment le diagnostic (Diasorin, Biomerieux), bref des secteurs et des titres (« stars COVID ») qui bénéficient de la dégradation sanitaire. Nous continuons à observer significativement (70%) plus de révisions à la hausse des bénéfices 2020 estimés que de révisions à la baisse sur les titres des fonds. Digital Stars Eurozone Acc a réalisé en septembre +0.4% contre -1.8% pour le MSCI EMU NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés de l'Eurozone dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend les valeurs du marché Eurozone, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.