PERFORMANCE DES FONDS

DIGITAL STARS EUROPE

Date de lancement : 13/11/98

DIGITAL STARS EUROPE EX UK

Date de lancement : 30/06/06

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Date de lancement : 16/12/16

DIGITAL STARS US EQUITIES

Date de lancement : 16/10/17

DIGITAL STARS EUROZONE

Date de lancement : 01/10/18
 

DIGITAL STARS EUROPE

Rapport pour le mois d'avril 2021Les actions ont maintenu leur cap haussier en avril, le MSCI Europe NR s’apprécie de 2.1% et le S&P 500 NR de 5.3%. Beaucoup d’éléments favorables justifient le rebond puissant des bourses. La reprise économique sera puissante, et le scénario de reprise en « V » de l’économie se matérialise avec une croissance du PIB attendue à plus de 4% en Europe pour 2021 et 2022. En parallèle, les banques centrales conservent un discours accommodant, ce qui permet de contenir la hausse des taux longs dans un contexte reflationniste, et les plans de relance mis en place par les exécutifs seront massifs. Les ménages ont fait des réserves et la consommation sera soutenue, d’autant plus que la crise sanitaire pourrait bientôt être derrière nous, au moins dans sa version la plus sévère. Dans un tel contexte de reprise cyclique, les actions restent incontournables, d’autant plus qu’elles ne sont pas très chères. La prime de risque du marché européen s’établit à 5.9%, et reste plus généreuse que la moyenne historique sur 20 ans de 5.0%. Les fonds Digital affichent un sixième mois consécutif de hausse, et surperforment en avril leurs indices de référence. La première partie du mois a été particulièrement positive. Les valeurs « croissance » ont tiré les performances. Nous bénéficions également de bonnes surprises observées lors des annonces de résultats trimestriels, et d’entreprises qui revoient à la hausse leurs prévisions, (MPC Container Ships, flatexDEGIRO, Nordic Semiconductor, Evolution Gaming). La performance mensuelle de Digital Stars Europe Acc est de +4.6%, contre +2.1% pour le MSCI Europe NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 700 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant au Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE EX-UK

Rapport pour le mois d'avril 2021Les actions ont maintenu leur cap haussier en avril, le MSCI Europe NR s’apprécie de 2.1% et le S&P 500 NR de 5.3%. Beaucoup d’éléments favorables justifient le rebond puissant des bourses. La reprise économique sera puissante, et le scénario de reprise en « V » de l’économie se matérialise avec une croissance du PIB attendue à plus de 4% en Europe pour 2021 et 2022. En parallèle, les banques centrales conservent un discours accommodant, ce qui permet de contenir la hausse des taux longs dans un contexte reflationniste, et les plans de relance mis en place par les exécutifs seront massifs. Les ménages ont fait des réserves et la consommation sera soutenue, d’autant plus que la crise sanitaire pourrait bientôt être derrière nous, au moins dans sa version la plus sévère. Dans un tel contexte de reprise cyclique, les actions restent incontournables, d’autant plus qu’elles ne sont pas très chères. La prime de risque du marché européen s’établit à 5.9%, et reste plus généreuse que la moyenne historique sur 20 ans de 5.0%. Les fonds Digital affichent un sixième mois consécutif de hausse, et surperforment en avril leurs indices de référence. La première partie du mois a été particulièrement positive. Les valeurs « croissance » ont tiré les performances. Nous bénéficions également de bonnes surprises observées lors des annonces de résultats trimestriels, et d’entreprises qui revoient à la hausse leurs prévisions, (MPC Container Ships, flatexDEGIRO, Nordic Semiconductor, Evolution Gaming). Digital Stars Europe Ex-UK Acc termine avril à +4.4% contre +2.1% pour le MSCI Europe ex UK NR.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens (hors Royaume-Uni) dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 300 valeurs de l'Union Européenne (excluant le Royaume-Uni), la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 100 millions d'euros. Le compartiment pourra investir jusqu'à 50% de ses actifs nets dans des valeurs de grandes capitalisations appartenant à l'Euro Stoxx 50.

DIGITAL STARS EUROPE SMALLER COMPANIES

Rapport pour le mois d'avril 2021
Les actions ont maintenu leur cap haussier en avril, le MSCI Europe NR s’apprécie de 2.1% et le S&P 500 NR de 5.3%. Beaucoup d’éléments favorables justifient le rebond puissant des bourses. La reprise économique sera puissante, et le scénario de reprise en « V » de l’économie se matérialise avec une croissance du PIB attendue à plus de 4% en Europe pour 2021 et 2022. En parallèle, les banques centrales conservent un discours accommodant, ce qui permet de contenir la hausse des taux longs dans un contexte reflationniste, et les plans de relance mis en place par les exécutifs seront massifs. Les ménages ont fait des réserves et la consommation sera soutenue, d’autant plus que la crise sanitaire pourrait bientôt être derrière nous, au moins dans sa version la plus sévère. Dans un tel contexte de reprise cyclique, les actions restent incontournables, d’autant plus qu’elles ne sont pas très chères. La prime de risque du marché européen s’établit à 5.9%, et reste plus généreuse que la moyenne historique sur 20 ans de 5.0%. Digital Stars Europe Smaller Companies Acc a progressé de +6.7% en avril, devançant nettement le MSCI Europe Small Cap NR (+3.7%). Le secteur de la santé est le meilleur contributeur en termes relatifs, à la faveur de bonnes publications, en particulier sur Swedencare et Cellink. L’industrie (Morgan Sindall, MPC Container Ships), la technologie (Esprinet) et la consommation discrétionnaire (Harvia) ne sont pas en reste.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés européens des petites capitalisations en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur les petites et moyennes capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 1 500 valeurs de l'Union Européenne, le Royaume-Uni, la Suisse et la Norvège, dont la capitalisation excède 50 millions d'euros et ne dépasse pas la plus grande capitalisation de l'indice MSCI Europe Small Cap.

DIGITAL STARS US EQUITIES

Rapport pour le mois d'avril 2021Les actions ont maintenu leur cap haussier en avril, le S&P 500 NR s’apprécie de 5.3%. Beaucoup d’éléments favorables justifient le rebond puissant des bourses. La reprise économique sera puissante, et le scénario de reprise en « V » de l’économie se matérialise avec une croissance du PIB attendue à plus de 6.3% aux États-Unis pour 2021, et 4.0% pour 2022. En parallèle, les banques centrales conservent un discours accommodant, ce qui permet de contenir la hausse des taux longs dans un contexte reflationniste, et les plans de relance mis en place par les exécutifs seront massifs. Les ménages ont fait des réserves et la consommation sera soutenue, d’autant plus que la crise sanitaire pourrait bientôt être derrière nous, au moins dans sa version la plus sévère. Dans un tel contexte de reprise cyclique, les actions restent incontournables, d’autant plus que les valorisations ne présentent aucun excès. La prime de risque du marché américain s’établit à 3.0%, proche de sa moyenne historique sur 20 ans. Digital Stars US Equities Acc USD a terminé en hausse de +4.6% ce mois-ci, en léger retrait par rapport au S&P 500 NR à +5.3%, mais devant le Russell 2000 NR à +2.1%. L’habillement (Crocs, Hibbett Sports, Boot Barn) et la distribution spécialisée (Pool Corp., MarineMax) ont fortement contribué positivement. Et c’est le secteur bancaire qui a coûté le plus au fonds (Live Oak Bank, Silvergate Capital, PennyMac). La technologie a fait le grand écart, avec les équipements de communication en tête de classement (Cambium, Calix), alors que les semi-conducteurs et les logiciels se retrouvent en bas.

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés américains dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend environ 2 700 valeurs du marché américain, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.

DIGITAL STARS EUROZONE

Rapport pour le mois d'avril 2021Les actions ont maintenu leur cap haussier en avril, le MSCI Europe NR s’apprécie de 2.1% et le S&P 500 NR de 5.3%. Beaucoup d’éléments favorables justifient le rebond puissant des bourses. La reprise économique sera puissante, et le scénario de reprise en « V » de l’économie se matérialise avec une croissance du PIB attendue à plus de 4% en Europe pour 2021 et 2022. En parallèle, les banques centrales conservent un discours accommodant, ce qui permet de contenir la hausse des taux longs dans un contexte reflationniste, et les plans de relance mis en place par les exécutifs seront massifs. Les ménages ont fait des réserves et la consommation sera soutenue, d’autant plus que la crise sanitaire pourrait bientôt être derrière nous, au moins dans sa version la plus sévère. Dans un tel contexte de reprise cyclique, les actions restent incontournables, d’autant plus qu’elles ne sont pas très chères. La prime de risque du marché européen s’établit à 5.9%, et reste plus généreuse que la moyenne historique sur 20 ans de 5.0%. Le fond Digital Stars Eurozone poursuit sa progression en avril et surperforme son indice de référence. La première partie du mois a été particulièrement positive. Les valeurs « croissance » ont tiré les performances (QTGroup, PostNL, Media&Games Invest). Nous bénéficions également de bonnes surprises observées lors des annonces de résultats trimestriels, et d’entreprises qui revoient à la hausse leurs prévisions (flatexDEGIRO, PostNL). Digital Stars Eurozone Acc a réalisé +4.8% en avril, devant le MSCI EMU NR à +2.2%.  

Voir le rapport mensuel au format PDF

Objectifs

L'objectif du compartiment est de dégager une plus-value à long terme de son capital et de surperformer les marchés de l'Eurozone dans leur ensemble en utilisant un modèle quantitatif sophistiqué, conçu par Jacques Chahine, qui permet d'identifier les performeurs «stars».

Profil du fonds

Un portefeuille extrêmement bien diversifié, investi sur l'ensemble des capitalisations boursières dans un style purement quantitatif. Son univers d'investissement comprend les valeurs du marché Eurozone, dont la capitalisation excède 100 millions de dollars, et suivies par un minimum de 3 analystes financiers.